• Home
  • Comment choisir votre table de mixage ?

Comment choisir votre table de mixage ?

Sur la scène comme au studio, la table de mixage est un outil indispensable qui permet de mixer voire mélanger de la musique ou tout autre signal audio. Le choix d’une console de mixage repose sur quelques points essentiels dont l’usage qui se définit par le nombre des prises, la qualité des pré-amplis et le nombre des Auxiliaires avec la possibilité de les mettre en « pré ». En effet, de nombreuses offres de table sont proposées sur le marché. Il est donc important de connaître vos besoins afin de mieux choisir la table de mixage qui vous correspond.

Le fonctionnement d’une console de mixage

Etant donné que vos matériels ne produisent pas toute la même tension, le mixeur se charge de convertir tous les signaux au « niveau ligne ». En fait, la table de mixage s’organise en plusieurs tranches et une section maître. Une tranche comprend plusieurs étages incluant l’entrée physique, le réglage de volume, un panoramique, un égaliseur, un envoi ainsi qu’un insertion d’effet. Or, chaque tranche correspond à une source. En maîtrisant le fonctionnement de ces tranches, vous pourriez manipuler aisément ce matériel. En outre, n’importe quelle table de mixage dispose de détails techniques susceptibles d’effrayer un utilisateur novice. Malgré cela, cet outil semble moins sophistiqué en suivant le manuel d’utilisation.

table-de-mixage

Avant de choisir votre table de mixage, voici quelques aspects techniques à prendre en compte.

Les aspects techniques à considérer dans le choix d’une table

 

  • La solidité et l’espacement des boutons

Une bonne table doit être compacte et robuste. Pour cela, vérifiez si les boutons des potentiomètres sont bien fixés ou pas au corps de l’appareil, car vous risquez d’avoir des problèmes lors d’une prestation live dans le cas où les boutons vous détachent. En vérifiant les boutons, testez également le fadeur. Il doit être impérativement silencieux sans cracher, ni souffler. L’espacement entre les boutons ne doit pas être trop serré. Sinon, vous allez avoir du mal à manier l’appareil. Faites en sorte que vos doigts puissent se glisser aisément sur votre future table. Quant aux boutons de deux tranches adjacentes, ils doivent être manipulables en tournant simultanément. A l’essai, tournez avec les deux mains en même temps.

table-de-mixage4

  • La facilité d’utilisation

Vous êtes sûrement habitué à utiliser une console de mixage dans le positionnement vertical. Cependant, les fabricants ont innové certains modèles récents. Mettez vos automatismes de côté en optant ces nouveaux modèles. Etant donné qu’une table comprend plusieurs boutons. Veillez à ce que les codes couleurs et les étiquettes soient lisibles pour ne pas vous perdre en pleine reproduction. Il en est de même pour les affichages LEDs qui devraient être visibles en toutes circonstances. Concernant les connexions au casque, choisissez une table de mixage dotée d’un réglage de niveau dédié au casque. Lors du test de l’égalisation des fréquences, évitez les boosts entre 10 ou 14dB, cela risque de faire souffrir vos haut-parleurs.

 

Table de mixage numérique ou analogique ?

Vous avez le choix entre une table de mixage numérique ou analogique, selon vos besoins. En fait, la table numérique vous permet de traiter directement les données sur ordinateur. D’autant que les effets sont intégrés avec la possibilité de sauvegarder les réglages. En revanche, la table analogique est notamment dédiée au traitement des instruments de musique tout en gardant leur authenticité, essentiellement pour les cordes et les vents. Des fonctionnalités que le mixeur numérique n’est pas en mesure d’offrir.